Le commerce équitable

Le commerce équitable a été défini en 2001 comme « un partenariat commercial, fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud. »

Un tracteur et une éolienne
Produire des produits étiques et responsables

Le but est donc de permettre aux producteurs et à leurs travailleurs des pays en développement de travailler dans des conditions décentes et d’obtenir un revenu minimal qui leur permet réellement de subvenir à leurs besoins. On trouve des produits certifiés de plus en plus facilement : grandes surfaces, magasins biologiques ou Oxfam sont autant de lieux où vous pouvez vous en procurer.

Mais chose étonnante, il n’existe aucun cadre légal pour le commerce équitable ! Ce qui veut dire que n’importe qui peut écrire sur ses produits « issus du commerce équitable ».

Pour s’y retrouver, le mieux reste encore de se tourner vers les labels qui eux s’engagent à respecter un certains nombre de points :

Logo fairtrade
Fairtrade (ancien Max Havelaar)

-Détenu à 50% par des organisations de producteurs

-Si dans un produit, un ingrédient peut être acheté Fair Trade, il doit l’être

-Il faut 20% minimum d’ingrédients Fait Trade dans un produit pour qu’il reçoive le label

-Il existe un cahier des charge à respecter pour chaque intervenant en fonction des matières premières

-Chaque coopérative ou plantation est contrôlée une fois par an sur plus de 250 points, y compris l’utilisation de l’argent pour s’agrandir ou s’améliorer

-L’origine et le transport des ingrédients sont contrôlés pour certifier qu’ils sont bien d’origine équitable

-Toutes les transactions sont également contrôlées dans chaque pays vendant les produits Fair Trade

-Le travail des enfants est interdit, sauf dans un contexte familial si le travail n’est pas dangereux et n’empêche pas l’enfant d’aller à l’école et d’avoir du temps libre

-L’accès aux ressources financières est le même pour les hommes et les femmes

 

logo entreprise responsable
Ecocert responsable

-Ce label garantit « les bonnes pratiques éthiques, sociales et environnementales » selon un référentiel ESR

-L’entreprise est labellisée, pas les produits

-Éthique des relations commerciales (gouvernance de l’entreprise, respect des droits fondamentaux de l’entreprise, intégrer le développement durable, respect et prise en compte des consommateurs)

-Respect de l’environnement (réduire, maîtriser et compenser ses impacts)

-Universalité (commerce en axe Nord-Sud et Nord-Nord – local)

-Responsabilité sociétale (relations et conditions de travail, impacter positivement les territoires)

-Cette certification peut être obtenue sans certification commerce équitable.

-3 niveaux de performance évalués

-Le contrôle se fait sur les seuls sites/activités concernées par le label

 

écocert équitable
Ecocert équitable/solidaire

-S’appliquent aux produits alimentaires, cosmétiques, textiles, écoproduits et artisanat

-Équitable : issu des pays du Sud / Solidaire : issu des pays du Nord

-Pré-requis : label agriculture biologique (sauf cas particuliers)

-Pour avoir ce label, il faut obéir aux critères du label « Entreprise responsable »

-Tous les opérateurs de la filière sont obligatoirement contrôlés par Eco-cert (sauf distributeur/détaillant)

-C’est le produit qui est labellisé, pas l’entreprise

-Privilégier les producteurs locaux quand c’est possible

-Priorité aux systèmes de petits producteurs (taille humaine)

-Respect des conventions de l’Organisation Internationale du Travail

-Vérification complète tous les ans mais « Eco-cert peut décider de réduire la fréquence »

 

logo bio partenaire - organic fair trade
Bio partenaire

-Produits issus de l’agriculture biologique

-Identification exacte et précise de l’origine des produits

-Contrôles annuels sur l’ensemble des systèmes de production

-Partenariats équitables et durables avec les producteurs (minimum 3 ans)

-Prix minimum de base et réévaluation tous les ans pour coller au mieux à la réalité

-Engagement avec les producteurs pour une amélioration technique (machines, formations, etc.)

-Dialogues entre producteurs et opérateurs et mise à disposition de moyens juridiques, techniques et financiers

-Bien-être des salariés et de leur santé, compensation de l’impact environnemental de la production

-Axes d’amélioration prenant en compte les objectifs de tous les intervenants et mise en place des actions correspondantes

-Contrôlé par Éco-cert environnement à toutes les étapes de la filière

 

Comme vous le voyez, les labels se ressemblent mais ne sont pas exactement les mêmes. A vous de choisir ceux avec lesquels vous vous sentez le plus d’affinités, qui travaillent pour des causent qui vous sont importantes.

J’espère que vous êtes mieux informés et je vous souhaite une bonne journée !

 

Sources :

http://fairtradebelgium.be/fr

http://www.befair.be/fr

http://www.ecocert.be/commerce-equitable

http://www.ecocert.com/sites/default/files/u3/Referentiel-ESR.pdf

Le label BIOPARTENAIRE

Ajoutez votre grain de sel !