Résister à l’hiver

Les températures chutent de plus en plus, nous commençons à baser des journées entières à des températures négatives ou proches de zéro. C’est qu’il est temps de parler des défenses immunitaires mais surtout, comment les stimuler pour réduire les risques d’attraper rhumes, angines et autres maux de l’hiver !

Comment résister à l’hiver ?

Le système immunitaire est un système complexe dont on ne peut pas améliorer l’efficacité simplement en prenant des compléments alimentaires ou en mangeant mieux. Les conseils que je vais vous donner ici vous aideront à avoir un organisme en meilleure forme, de sorte qu’il sera moins sensible aux infections ou pourra récupérer plus vite.

Le sommeil

Extrêmement important, car plus on est fatigué, plus on est sensible aux maladies. Notre corps n’a plus l’énergie de nous défendre. Essayez donc d’avoir de bonnes nuits de sommeil. Pour cela, rien ne vaut une bonne hygiène de vie : se dépenser, faire l’effort de prendre l’air, éviter les excitants et essayez de diminuer votre niveau de stress. Il existe tout un tas de méthodes qui peuvent vous aider dont en voici certaines : la méditation (aide à apaiser l’esprit), préparer sa journée à l’avance (pour éviter de ruminer toutes les choses qu’il ne faut ABSOLUMENT pas oublier) ou boire des tisanes (fleurs d’oranger, camomille, verveine, etc.).

Le repos du guerrier
Le sommeil permet au corps de se régénérer

 

Faire le plein de vitamines et de minéraux

Voici quelques vitamines qui vont vous aider à avoir de l’énergie et à booster votre organisme. Tout d’abord, la vitamine A (rétinol ou caroténoïdes) que l’on retrouve dans les fruits et légumes rouges-orangés ou verts ainsi que dans le beurre. La vitamine B6 (pyridoxine) est très présente dans les herbes séchées et dans les oléagineux. Il y a également la vitamine B9 (acide folique) qu’on retrouve surtout dans les foies et les légumineuses (ou légumes secs). On peut ajouter à ça la fameuse vitamine C (acide ascorbique) que l’on retrouve dans les fruits exotiques, les fruits rouges, les agrumes, les légumes verts à feuilles et les choux. La vitamine E que l’on retrouve dans les huiles aide également à la production d’énergie, en plus d’être un très bon antioxydant. Pour finir, vous pouvez manquer de vitamine D (calciférol). On la fabrique grâce aux rayons UV, qui ne sont pas très présents en hiver, et beaucoup doivent se supplémenter durant cette saison. Une simple prise de sang peut vous informer de votre taux, donc n’hésitez pas à vérifier !

Vous pouvez ajouter à toutes ces vitamines le magnésium que l’on trouve dans les algues, le cacao et les oléagineux (sésame, amandes, etc.).

des fruits et des graines
Les vitamines et minéraux se trouvent en grande partie dans les aliments végétaux

 

En pratique : supplémentez-vous en vitamine D si nécessaire, mangez beaucoup de fruits et de légumes que vous pouvez arroser d’un peu de jus de citron et d’huile de première pression à froid ainsi que de quelques graines (courges, sésame, tournesol, etc.).

Les compléments

L’huile extraite des pépins de pamplemousse serait un puissant destructeur de bactéries, microbes, virus et parasites tout en préservant la flore intestinale. Effet placebo ou véridique ? Pour le moment, aucune étude scientifique ne l’a prouvé.

L’origan contient une grande concentration d’antioxydants. Pris séché dans vos repas, ces apports seront minimes mais lorsque vous êtes malade, vous pouvez prendre des gélules qui contiennent de l’huile essentielle d’origan, les antioxydants sont donc bien plus concentrés. C’est également un puissant antiseptique !

Les huiles essentielles peuvent être utilisées pour leurs propriétés antioxydantes, antiseptiques, antibiotiques, etc. Demandez cependant l’avis à un professionnel avant de les appliquer ou de les ingérer.

Une photographe sous la neige
Couvrez-vous bien avant de sortir

N’oubliez pas de vous habiller chaudement, de vous offrir des boissons chaudes aussi souvent que vous le souhaitez et prenez soin de vous !

 

Ajoutez votre grain de sel !