L’eau est la source de toute vie. Sans elle, la vie, notre vie, est impossible. C’est pourquoi il est si important de boire suffisamment, grâce à des réflexes acquis le plus tôt possible. Aujourd’hui, nous allons voir la réalité des besoins en eaux, ses rôles dans l’organisme et les symptômes de la déshydratation. Pour finir, quelques astuces pour boire plus !

*****

En fonction de l’âge, l’eau compose 65 à 80% de notre corps. Mais pourquoi ? Voici quelques unes de ses applications :

-L’eau maintient le volume du sang, des liquides lymphatiques, du lait maternel et de la salive

-Elle lubrifie les articulations et les yeux

-Elle maintient la température du corps et les réactions chimiques des cellules

-Elle absorbe/transporte les nutriments et évacue les toxines

-Elle permet une activité neurologique optimale

Mais nous perdons également de l’eau : entre 1 et 1,5 litre d’eau par jour. Chargée en toxines et en nutriments non assimilés, elle est évacuée sous forme d’urine et de transpiration. C’est pourquoi lors de fortes températures, de fièvre ou d’activité importante, les pertes sont plus importantes. Le besoin en eau est donc augmenté.

Eau, source de vie

L’eau est une ressource naturelle

Mais comment savoir si je bois suffisamment ? Tout d’abord, en connaissant les besoins de son corps. Voici un tableau donnant le besoin moyen en eau pour les adultes en fonction de l’âge, du sexe et de l’activité physique. Au dessus de 60 ans, on essaie de garder 1,5L minimum dont la moitié en boisson. Le reste étant apporté par l’alimentation équilibrée apportant donc 5 fruits et légumes par jour.

besoins en eau

Besoins en eau pour des adultes biens-portants

Qu’est ce qui entre dans le terme boisson ? L’eau, bien évidemment, qu’elle soit plate ou pétillante. Le thé, le café et les infusions également. Le lait, animal ou végétal, apporte moins d’eau (entre 87 et 90%). De même pour les alcools, qu’il vaut mieux boire avec modération. Les boissons sucrées sont déconseillées car elles acidifient l’organisme et apportent des calories non désirées. Ils peuvent avoir un effet désaltérant mais leur acidité en font des boissons non hydratantes

Ensuite, il est important de savoir reconnaître les signes de la déshydratation. Le premier signe est la soif. En effet, il vaut mieux boire avant de ressentir la soif. Si vous ne buvez pas suffisamment, vous pouvez vous retrouver avec une perte d’eau supérieure à 2%. Les conséquences sont une diminution des performances sportives et des capacités de concentration. Avec une perte supérieure à 10%, on peut se retrouver avec des urines foncées et odorantes, la bouche/gorge.peau deviennent sèches, avec un manque d’énergie, des maux de têtes, des étourdissements, une intolérance à la chaleur et une faiblesse musculaire, des crampes, des difficultés à avaler et une confusion. Avec une perte de 20% d’eau, nous ne pouvons pas survivre et nous mourrons.

la déshydratation

L’eau potable se fait de plus en plus rare

Il y a une question que l’on me pose souvent : quelle eau choisir ? En effet, entre les eaux avec peu de minéraux, celles qui sont riches en calcium, les spécial régimes (!) et l’eau du robinet, il est difficile de démêler le vrai du faux. Si vous n’avez aucun problème de santé, le choix est surtout une question de goût. Les eaux avec le moins de minéraux (ou résidus secs) sont celles qui ont le moins de goût. Ce sont celles que l’on utilise pour les biberons des nourrissons. Si vous avez une carence en magnésium ou en calcium, vous pouvez vous tourner vers des eaux plus riches. Cependant, si après plusieurs jours vous avez des diarrhées et/ou des crampes intestinales, c’est que le magnésium est mal assimilé. Alternez alors entre les eaux pauvres et riches ou tournez-vous vers d’autres sources. Pour finir, si vous êtes au régime, peut importe l’eau que vous choisissez : elles n’apportent aucune calorie ! Que le bouchon soit rose (spécial femme, hum…) ou bleu ou blanc, peut importe.

L’eau du robinet est normalement propre. Mais dans certaines régions, elle peut-être trop calcaire ou trop riche en produits chimiques. Si vous n’êtes pas confiants, il existe des carafes filtrantes (qui enlèvent également tous les minéraux) ou des systèmes plus complexes à installer sur vos arrivées d’eau.

gouttes de pluie

Attention aux robinets qui gouttent !

Comme dit plus haut, il vaut mieux boire avant de ressentir la soif. Cela signifie qu’il faut boire à intervalles réguliers, en ayant toujours (si possible) de l’eau à portée de main. Ça peut sembler difficile mais pas de panique, c’est un réflexe qui s’acquiert et qu’il suffit ensuite d’entretenir. Pour se faire, il existe plusieurs solutions : vous pouvez installer sur votre téléphone une alarme pour vous rappeler de boire ou garder toujours de l’eau à portée de regard. Vous pouvez également utiliser des applications pour smartphone spécialement conçues pour ça ! Il existe WaterApp Lite (gratuit) qui mesure simplement votre consommation d’eau. Pour les plus joueurs, Plant Nanny (gratuit également) vous propose d’arroser votre plante en ajoutant l’eau que vous avez consommé dans la journée. Plus vous buvez, plus votre plante pousse et plus vous pourrez avoir accès à d’autres fonctionnalités du jeu. Pour emporter de l’eau partout avec vous, vous pouvez emmener une bouteille ou une gourde. Si vous ne savez pas quelle gourde choisir, vous pouvez lire ce très chouette article de Consoglobe ! Enfin, si vous n’aimez pas boire de l’eau, il existe une multitude de thés et d’infusions qui pourraient vous séduire. Vous pouvez même infuser vos propres fruits pour aromatiser votre eau.

Si vous avez d’autres astuces, n’hésitez pas à les partager en commentaires ! Je vous souhaite une bonne journée et n’oubliez pas : l’eau c’est la vie !

Catégories : Articles

Sarah

Nutritionniste sur Bruxelles, Uccle et Ixelles, j’aime partager mes connaissances et vous aider à en savoir toujours plus sur l’alimentation et la nutrition

Ajoutez votre grain de sel !